De l’approche à l’équilibre thermodynamique : quels mécanismes dynamiques ?

Stéphane de Bièvre
(Université de Lille)

IMG_2705

Que les systèmes macroscopiques isolés tendent vers un état d’équilibre thermodynamique est une loi de base de la thermodynamique. Expliquer comment et pourquoi ceci se passe en termes de la dynamique sous-jacente des constituents de ces systèmes reste un problème difficile et largement ouvert et activement étudié. Après avoir posé le problème, je passerai en revue quelques résultats récents sur des systèmes modèle simples.

Colloquium : Gilles Lebeau

Gilles Lebeau (Université de Nice)

505px-Gilles_Lebeau

Présentation issue du site de l’académie des sciences : Les travaux de Gilles Lebeau portent sur l’analyse mathématique et le contrôle des vibrations linéaires et non-linéaires, en relation avec la propagation des ondes acoustiques, élastiques ou électromagnétiques.

Le principal domaine de recherche de Gilles Lebeau est l’analyse des équations aux dérivées partielles.
Ses principaux résultats sont :
– le calcul de l’asymptotique à haute fréquence de l’intensité de la lumière dans l’ombre des obstacles, résolvant une conjecture de J.-B. Keller et V. Babich
– la preuve du théorème de propagation des singularités pour les équations d’ondes posées dans des domaines à bord singuliers
– l’obtention de critères géométriques optimaux pour la contrôlabilité exacte, l’observation et la stabilisation des systèmes distribués
– le calcul numérique de l’amplitude des ondes diffractées par des dièdres élastiques immergés
– la preuve du caractère mal posé des instabilités de Kelvin-Helmholtz de la mécanique des fluides.
Ses travaux de recherche actuels portent sur l’étude du problème de Cauchy local pour les équations de la mécanique des fluides et les équations hyperboliques non linéaires.

Mots clés : diffraction, analyse microlocale, théorie du contrôle, instabilités

Colloquium : Élise Janvresse

Élise Janvresse (Université de Picardie)

elise

Élise Janvresse est une spécialiste de théorie ergodique et probabilités. Après s’être intéressée au comportement asymptotique des systèmes de particules, son spectre scientifique s’est élargi aux suites de Fibonacci aléatoires, loi de Benford, marches aléatoires sur la sphère et le groupe orthogonal, applications au traitement d’images cérébrales, suspensions de Poisson et systèmes dynamiques en mesure infinie parmi d’autres sujets.

Elle est aussi une excellente vulgarisatrice, auteure de plusieurs livres, exposés grand public et articles dans de nombreux magazines.

Colloquium : Djalil Chafaï

Djalil Chafaï (Université Paris-Dauphine)

djalil_chafai

Voici un nuage de mots issue de la page internet de l’orateur résumant ses centres d’intérêts.

nuage

Institut Elie Cartan de Lorraine